Comment bien choisir sa paire de basket ?

Je vous ai toujours dit qu’une bonne paire de basket : c’est la base !

Alors,  chers amis coureurs, débutants, pratiquants occasionnels ou réguliers, je vous conseille vivement de prendre toutes les mesures nécessaires pour bien choisir une paire de basket.  Je ne suis pas là pour vous expliquer ce qu’est une foulée pronatrice, universelle, supinatrice…On a tous des pieds différents (je peux en témoigner, photos à l’appui!!), des poids différents, des foulées différentes, des corps différents….autant de différences qui font que l’on doit vraiment trouver chaussure à son pied telle Cendrillon avec sa pantoufle de verre ! Et ce qui convient à l’un ne peut pas forcément convenir à l’autre.

Je suis impressionnée par les technologies mises en place pour répondre à tous ces pieds différents qui ne demandent qu’à courir. Chaque marque a des gammes différentes proposant des semelles universelles, pronatrices…. des amortis gel au talon, à l’avant ou même les deux. La diversité des formes et des approches est importante….Cette diversité peut se constater juste en pinçant la semelle au milieu de la chaussure, on peut alors sentir soit la souplesse, la rigidité…d’où l’intérêt de se faire bien conseiller. Ah bon ? Ce n’est pas juste un effet de style toutes ces formes sur la semelle ?!

Mais alors comment faire ? Qui peut vous aider ? Je vous répond : en allant dans un magasin spécialisé ! Quoi de mieux qu’un conseil personnalisé pour trouver chaussure à son pied !

Endurance Shop

C’est une chaine de magasins spécialisés en running, trail, triathlon présents dans une trentaine de ville (une soixantaine d’ici 2015) …il existe d’autres magasins spécialisés qui pourront aussi répondre à vos demandes mais chez Endurance Shop il y a du matos, des vendeurs passionnés et voilà comment ça se passe !

Le vendeur a fait pas mal de comparaisons avec les voitures, alors je vais continuer dans les métaphores avec la mécanique, ne vous inquiétez pas !

Il faut savoir qu’une basket “c’est comme un pneu de voiture”, il y a une usure qui se fait en fonction des kilomètres parcourus. La semelle s’use, l’amorti s’affaisse, la basket est alors détériorée.

Il faut compter en gros entre 800 km et 900 km pour des baskets d’entrainement et 400 km pour des baskets de compétition. Donc une fois passé ce seuil, les baskets vont à la poubelle et on en prend des neuves. Cela évitera tout risque de blessure. Ce n’est pas un argument de vente pour renouveler ses achats mais la vérité !

Par exemple, en tant que coureuse régulière j’estime à environ 30km de distances parcourues par semaine soit 120 km/mois donc une paire tous les 6 mois ! Et c’est ce que je fais car au bout de 6 mois je sens bien que mes baskets n’ont plus d’amorti ce qui me fait en gros une paire pour l’été (tissu plus léger, coloris clairs) et une paire pour l’hiver (tissus plus épais, voire étanche).

A SAVOIR : Estimer la durée de vie de vos baskets en kilomètre vous permettra d’avoir toujours de bonnes chaussures de running !

Ce qui va être déterminant dans le choix des baskets : savoir si c’est pour de l’entrainement ou pour la vitesse (afin de travailler les fractionnés ou en compétition par exemple). Connaître également le type de terrain que vous allez aborder : route, chemin, terrain accidenté (trail)….

Il faut ensuite savoir que l’on décompose la basket en plusieurs parties : on va parler de la semelle et du chausson, le conseiller spécialisé saura prendre en compte ces deux éléments pour optimiser le choix de la basket.

Une même marque va proposer des types de semelles et types de chaussons différents ce qui implique qu’un modèle de cette marque peut ne pas vous convenir mais un autre modèle vous ira…tout ça pour dire : Arrêtons les a prioris sur les marques, l’important est de trouver la chaussure dans laquelle VOUS vous  sentirez bien. (Critiques que je peux retrouver au fil de mes lectures, ou échanges avec des coureurs)

Débutant ou coureur occasionnel : n’ayez pas peur de choisir la bonne chaussure! = Ce n’est pas parce que vous venez d’avoir votre permis voiture que vous allez acheter la première voiture qui passe…vous allez acheter une voiture dans laquelle vous êtes en sécurité et avec laquelle vous pourrez rouler plusieurs kilomètres! Donc aucune crainte d’aller dans des magasins spécialisés.

J’ai testé pour vous (mais aussi pour moi et mes pieds, c’était le but !) :

Étape 1 : On se place pieds nus sur une plateforme avec miroir qui permet de voir les différents appuis du pied et la forme du pied.

Étape 2 : On monte sur le tapis de course et c’est parti pour 1 minute de marche et 2 minutes de course à pied. (une caméra filme nos pieds)

Étape 3 : Le vendeur spécialisé va analyser votre foulée via la vidéo au ralenti et va pouvoir vraiment répondre aux besoins de vos pieds !

Étape 4 : Possibilité de faire une semelle moulée et thermo-chauffée pour venir corriger éventuellement votre foulée. Cela ne remplace pas une semelle orthopédique mais peut vraiment venir corriger votre foulée et apporter une aide supplémentaire non négligeable.

On peut voir sur la vidéo que mon pied droit à tendance à s’affaisser (pronateur) mais que le gauche est bien aligné.

Étape 5 : On chausse les baskets “élues” et on va courir dehors pour sentir nos premières sensations.

La pointure : Ne vous fiez surtout pas à votre pointure “normale” il vous faudra forcément une ou plusieurs pointures au dessus. Il faut un espace entre le bout de la chaussure et le pouce sinon l’impact répété peut vous blesser. En descente, le pied glisse dans la chaussure et la marge doit être assez importante pour éviter encore une fois que les orteils viennent buter au bout de la basket. D’une marque à l’autre les pointures peuvent vraiment varier. Exemple : Je chausse habituellement du 38,5 pour les chaussures de ville, en Asics je prends du 40 et en Brooks du 41 …. seul votre pied doit décider de la pointure !

Les sensations : doivent se ressentir en courant car les baskets c’est fait pour…courir ! C’est en attaquant le sol que vous verrez si elles sont faites pour vous et pas en restant sur place ou en sautant sur place.

A SAVOIR : les nouvelles générations de baskets ne demandent pas à être travaillées ou cassées. Une sortie d’1h (si vous en êtes là) vous permettront de voir rapidement si ces baskets sont faites pour vous ou pas et voir s’il y a une couture ou autre qui vous gêne….vous pourrez ensuite courir votre marathon le jour suivant ! Bon j’exagère peut-être mais 2 semaines avant, avec quelques sorties vous suffiront. Plus besoin de rodage !

Le laçage : C’est important. Pensez à serrer dès le départ du lacet et remonter jusqu’en haut, cela assurera un bon maintien du pied et de la cheville. On a tendance à ne serrer que le haut de la chaussure. Erreur ! On se prive d’un bon maintien et le lacet agit comme un garrot en haut du pied….

Le prix : Vous allez constater quelques différences de prix d’une marque à l’autre, d’un modèle à l’autre. Lorsque la différence de prix est notable, dites-vous bien que les technologies engagées le valent bien ! Le poids de la chaussure est déterminant tout comme les tissus, les technologies de gel, d’amorti, les brevets….autant de technologies dans nos pneus pour pied ! Mais en gros il faut compter 100 € pour une paire. Soit 200 € à l’année pour un coureur régulier jusqu’à 500 € pour un coureur confirmé qui va avoir une paire spécifique à chaque utilisation…

Moi je repars avec ma nouvelle paire, spécialement pour le trail ! Et j’ai choisi mes baskets de route que je dois changer !

Je tiens à préciser qu’en partageant cet article avec vous, je fais don de moi et de mon corps en vous montrant mes pieds !!!