Je vais courir mon premier triathlon

Triathlon côte bleueJe me suis sentie pousser des ailes pour m’inscrire sur mon premier triathlon ! Ce qui m’a décidé, c’est un parcours nommé “super-sprint” avec des distances tout à fait raisonnables. 400 m natation (en mer), 9,2km de vélo (avec dénivelé), 3km course à pied. Pour moi ça me parait gérable, alors je me dis pourquoi pas tester ?!Un triathlon, même petit, demande un minimum de préparation et d’organisation car là ce sont 3 épreuves, 3 disciplines qu’il faut affronter. Moi qui commence à peine à me familiariser avec les compétitions de course à pied, à me sentir à l’aise après plus d’un an. Là c’est d’un niveau supérieur, il faut être 3 fois plus organisé !

Natation : Je me suis testée une fois en piscine pour savoir combien de temps je mets pour faire 400m. Verdict : en brasse 13 min, en crawl/brasse 10 min, j’estime donc mon temps à 20 min en pleine mer. Je me fais prêter la combi de natation, pourquoi une combi ? l’eau est fraîche (15° environ), cela permet de mieux flotter et de s’économiser à l’effort. Finalement avec mon emploi du temps, je ne pourrai pas m’entrainer plus à la natation….Cependant on me conseille fortement d’utiliser uniquement mes bras pour nager et de laisser mes jambes à l’horizontal, je trouve ça très bien pour ne pas m’épuiser avant l’heure. Le bonnet est fourni avec le dossard car il y a le numéro dessus et je prévois les lunettes de piscine.

Vélo : 9,2 km c’est gérable, même avec mon VTT, car il faut savoir qu’en triathlon ce sont des cyclistes de route, avec des vélos de compét, les chaussures déjà fixées sur les pédales…bref des tri-athlètes ! Je me dis que pour faire cette distance je vais mettre 30 min au max. Je sais que je serai ridicule à côté des autres coureurs (cyclistes) mais moi c’est mon premier ! J’y vais pour le plaisir de le faire donc j’essaie de ne pas trop y penser ! Je dois quand même acheter un casque de vélo, obligatoire, en même temps ça me sera toujours utile. Il va falloir que je gère mes vitesses et mes plateaux pour ne pas trop forcer et m’ exploser les cuissots. Et comme pour la natation je ne m’entrainerai pas, sauf une fois sur vélo d’appartement !

Course à pied : 3km, facile, aucune difficulté, ça je connais !!

certificat medicalL’organisation et l’équipement sont ce qui me perturbent le plus…je dois faire mon certificat médical pour la non contre-indication à la pratique du triathlon, y compris en compétition (fait la veille en 10 min avant d’aller bosser..oups!!). Je suis inscrite à la course, le paiement est fait. Je sais comment me rendre au départ, en vélo, car à 5 min de chez moi ! Jusque là tout va bien !

 

 

Les transitions et l’équipement, alors là c’est réfléchi depuis plusieurs jours ! Je sais que je dois enlever les lunettes et le bonnet dés que je sors de l’eau, ensuite j’enlève le haut de la combi pour aller jusqu’au vélo. De là je me sèche rapidement, serviette par terre pour bien sécher les pieds, je sais que je dois être rapide pour me mettre en tenue. Tous les autres auront la combi tri-fonction. C’est une combinaison, sous la combinaison de natation. Elle sèche vite et permet de faire le vélo et la course à pied. Moi je devrais enfiler short, tee-shirt, chaussettes, baskets. Pour ne pas être trop mouillée et ne pas me retrouver à poil, j’ai prévu le maillot de bain sport 2 pièces sous la combi natation et fera office de sous vêtement sous ma tenue sport. Ma tenue sport se compose d’un micro short très léger (pour sécher rapidement) et d’un débardeur en matière synthétique pour que ça sèche rapidement aussi. Ma petite poitrine me sauve, je n’ai pas besoin de plus de maintien que ce que m’offre mon maillot donc pas besoin de penser à une brassière ! Youpiii !!

lacet autobloquant xtenexJe pense qu’une ceinture porte dossard me permettra de gagner du temps et me facilitera la vie. J’ai aussi investi dans des lacets auto-boquants, le top ! Il me suffit d’enfiler mes baskets comme des pantoufles et mes pieds sont très bien tenus. Plus besoin de faire les lacets et aucun risque que ça se détache.

 

 

Je ne sais pas ce que nous réserve la météo alors je prévoie un tee-shirt manche longue au cas où. Je n’aurai pas de transitions entre le vélo et la course à pied car je suis déjà en basket, contrairement aux triathlètes qui eux auront à changer de chaussures. Je me prévois une bouteille d’eau dans le parc à vélo pour en profiter à chaque transition.

La veille, je me coupe les ongles des mains, des pieds, j’enlève mes bijoux, je sais comment me coiffer pour ne pas galérer (cheveux mouillés, casque vélo, cheveux au vent…), ça sera donc une tresse ! Épilation faite ! Important, je vais me retrouver en maillot au milieu des autres…bref j’ai l’impression de me poser des milliards de questions, d’être en stress complet MAIS je le fais pour le délire, pour me défier et parce que c’est réalisable à mon niveau donc je me calme et tout est presque prêt !!

C’est le matin de la course, je n’ai pas vérifié mon vélo, il faut regonfler un peu les roues…. Le vent est bien là, et avec lui une mer un peu déchainée, j’aime me faire peur ! Au secours !!triathlon côte bleue 2012

 

Il n’y a plus qu’à ! Je suis sur la ligne de départ !