Kilométre Vertical sur le Mont Ventoux

Lili RunningÇa c’est fait ! Courir sur le Mont Ventoux. OK. Courir un kilomètre vertical. OK. je dirais même 5km pour 1000m de dénivelé positif. Quelle aventure !

Comme je vous le disais, un centre trail a vu le jour ce week-end au Mont Ventoux avec des tracés permanents sur le Géant de Provence. Des stages sont proposés pour allier préparation physique, découverte trail ou performance encadrés par Optisport

Mont VentouxPour l’inauguration plusieurs épreuves sportives étaient proposées dont le Kilomètre Vertical. Une première pour moi. Le départ se fait par intervalle de 30 secondes entre chaque participants.

 

 

KV Mont ventouxJ’ai le N°17 sur 72. Le top m’est donné, j’y vais en trottinant car de toute façon ça ne fait que monter ! Au bout de 2min30 je suis déjà essoufflée. Bon beh voilà j’y suis, je vais en chier faut serrer les dents et tenir jusqu’au bout. Pas d’angoisse je le prends cool, en mode rando. Je mets environ 12 minutes pour faire le premier kilomètre. Je fais donc le calcul il m’en reste 4 et je sais bien que ça va allait de plus en plus doucement à cause du dénivelé donc je me dis qu’il me faudra bien 1h15 pour arriver…

Pour une fois j’ai pris la musique pour courir une course parce que 1) on est en single track et j’ai très peu de chance de taper la discussion avec un autre coureur 2) je sens que ça va être long et il me semble préférable de m’occuper l’esprit 3) j’aime courir en musique !

Très vite on prends de l’altitude, je me retourne souvent pour profiter du paysage et voir l’évolution. Quelques coureurs me remonte, je remonte 2 participants mais qui sont plus en mode marche que course !

D’un paysage sec on arrive sur un terrain un peu plus humide, vert, on rentre un peu plus dans les bois. Ça ne fait que monter, monter. Je me sens bien physiquement c’est juste le souffle qui me manque à ce stade.

J’arrive au 3eme kilomètre, ça va mais je commence à ressentir des douleurs musculaires dues à mes entrainements de la semaine. Je commence à implorer le dieu Kilian ! Kilian, Kilan, KILIAN !!

Le paysage est super chouette. En pleine nature, sur de petits sentiers, il fait bon. C’est parfait je m’éclate mais je marche !

Entre le kilomètre 3 et 4 ça me parait long et effectivement plus ça va, plus ça grimpe. Mais le paysage est de plus en plus beau, on s’enfonce dans la nature, c’est très humide à cause des chutes de pluie et de neige de la veille. Ça glisse énormément sur les cailloux, rochers.

KV Mont VentouxCoup de Gueule : je vois au sol des fioles en plastiques, je m’arrête, fais demi-tour et ramasse ce qui s’avère être des ampoules de glucose. Je suis stupéfaite !! D’autant plus que j’en trouve 3 ou 4 dispersés sur un dizaine de mètres. Le mec s’est enfilé ses doses de glucose et les balancent par terre. AAAArrrrggghhhh je ramasse le tout, les met dans mon sac et là je monte en pression toute seule, ça m’énerve, envie de gueuler. C’est quoi ce bordel ? Qui pense qu’il est plus important de s’enfiler sa dose de glucose (sur un effort assez courts quand même, bouffon !) que de respecter la nature, le site qui nous est offert ??!! Bref il y en a qui se prennent un peu trop pour des monstres, qui s’achètent un équipement à plus de 500 euros et se sentent obligés de prendre des gels ou autre pour faire bien, pour faire genre. Excusez-moi mais, si sur 5km (certes il y a du dénivelé) vous vous sentez faible au bout du 3eme, arrêtez tout !! Et surtout ramassez vos merdes connards ! Voilà j’avais annoncé c’est mon coup de gueule. Désolée c’est plus classe de parler comme ça que de balancer des déchets plastique en pleine nature.

KV Mont VentouxBon je me concentre et je repars, je n’atteins toujours pas le 4eme kilomètre. L’eau de mon camelbak est de plus en plus froide signe que je suis de plus en plus haut sur le Mont Ventoux. Le sol est de plus en plus glissant. J’ai l’impression que mes talons ne touchent jamais le sol. D’ailleurs mon tendon d’achille gauche fait largement connaissance avec l’arrière de la chaussure !! Sans me faire d’ampoule mais c’est une sensation que je ne connais pas
Je n’en vois plus la fin, c’est interminable et ça grimpe trop pour pouvoir accélérer, je tente tant bien que mal mais ça m’essouffle très vite. Sur chaque pas je prends appuis sur mes cuisses. Je vais mettre 30 minutes pour faire le dernier kilomètre…

KV Mont VentouxInterminable, ça ne finis jamais et les autres participants redescendent déjà. Ils encouragent, félicitent ça fait du bien, ça change les idées.

Je continue à serrer les dents, c’est bientôt fini !! Et j’arrive au bout de 1h29 ! Wahouhh 1h29 pour 5 km ça restera les kilomètres les plus longs de ma vie je pense.

Arrivée en haut on a droit au ravitaillement, boisson chaude pour se réchauffer car ici il fait froid, très froid. J’ai les mains qui commencent à glacer. Je me change vite fait le haut et c’est reparti pour redescendre ! Je redescend vite car il fait vraiment trop froid ! Et j’ai bien envie d’enlever cette frustration de ne pas avoir pu courir pendant 5 minutes d’affilée ! Donc j’y vais il me faudra 35 minutes pour redescendre et plus ça descend, plus il faut chaud, plus il y a du soleil. Le changement climatique est radical. Je me fait plaisir, j’ai le sourire, je me suis régalée. J’ai encore du jus.

Organisation au top, super bonne ambiance, de bonnes rencontres entre traileurs, un site magnifique. Que demander de plus ?! Un petit stage trail ça me plairait bien, ça tombe bien tout est prévu pour !